compteur de site

Charles Louis Laveran, Prix Nobel de Médecine en 1907 et Rudyard Kipling, Prix Nobel de Littérature en 1907


1 min lu

Charles Louis Alphonse LAVERAN né le 18 Juin 1845 à Paris - mort le 18 mai 1922 à Paris

Rudyard KIPLING né le 30 décembre 1865 à Bombay (Inde ) - mort le 18 janvier 1936 à Londres (Royaume Uni)

En 1907, Laveran se voit attribuer le Prix Nobel de Médecine « en reconnaissance de son travail sur le rôle joué par le protozoaire dans la cause des maladies». Ces œuvres, dit le rapporteur Carl Sundberg, constituent une preuve que le créateur de la Pathologie protozoaire continue à être le premier savant de cette branche; la moitié de ce prix fut consacré à l’installation du Laboratoire des Maladies Tropicales, où s’effectueront désormais ses recherches. En 1908, il fonde la Société de Pathologie exotique, dont le siège est à l’Institut Pasteur ; nommé président avec F. Mesnil comme secrétaire, son mandat est renouvelé successivement jusqu’en 1920. Pendant la guerre de 1914 à 1918, Laveran fait partie de diverses commissions ayant pour objet de sauvegarder l’état sanitaire des troupes.

Les ouvrages de Rudyard Kipling pour la jeunesse ont connu dès leur parution un succès qui ne s'est jamais démenti, notamment Le Livre de la jungle (1894), Le Second Livre de la jungle (1895), Histoires comme ça (1902), Puck, lutin de la colline (1906). Il est également l'auteur du roman Kim (1901), de poèmes (Mandalay (1890), Gunga Din (1890) et Tu seras un homme, mon fils (1910) sont parmi les plus célèbres) et de nouvelles, dont L'Homme qui voulut être roi (1888) et le recueil Simples contes des collines (1888).

Il a été considéré comme un « innovateur dans l'art de la nouvelle», un précurseur de la science-fiction et l'un des plus grands auteurs de la littérature de jeunesse. Son œuvre manifeste un talent pour la narration qui s'est exprimé dans des formes variées.

En 1907, il est le premier auteur de langue anglaise à recevoir le prix Nobel de Littérature.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.