compteur de site

Les quatre frères de Napoléon Bonaparte


3 min lu

Louis Bonaparte, roi de Hollande, est le troisième frère de Napoléon 1er. il est né le 2 septembre 1778 et mort le 25 juillet 1846 à Livourne.

Guidé par Napoléon dans sa jeunesse, il devient son aide de camp pendant la campagne d'Italie (24 mars 1796 - 7 avril 1797), puis durant l'expédition d'Egypte (1er juillet 1798 - 1801).

Il est nommé colonel de Dragons en 1799, général de brigade en 1804 et la même année nommé connétable d'Empire.

En 1802, il est marié malgré lui à Hortense de Beauharnais, fille de Joséphine. Placé par son frère sur le trône de Hollande de mai 1806 à juillet 1810, il est sans cesse en conflit avec Napoléon, soit à propos des contingents hollandais qu'il répugne à fournir à la Grande Armée, soit à propos du blocus continental qu'il ne voudra jamais appliquer sérieusement afin de ne pas sacrifier les intérêts de ses sujets. De guerre lasse, il finit par céder à l'Empire français le Brabant hollandais et la Zélande (mars 1810) puis est contraint d'abdiquer en juillet 1810.

Retiré en Autriche, il fait une courte apparition à Paris en 1814 et se fixe à Rome puis à Florence où il compose des ouvrages d'histoire et de versification.

Il a eu trois fils : Napoléon Charles (Paris 10 octobre 1802 - La Haye 5 mai 1807), Napoléon Louis (Paris 11 octobre 1804 - Fiori, 17 mars 1831, suite à une épidémie de rougeole) et Charles Louis Napoléon (Paris 20 avril 1808 - 9 janvier 1873 à Chislehurst, Royaume uni) futur Napoléon III.

Jérôme Bonaparte, est le dernier frère de Napoléon 1er, roi de Westphalie, maréchal de France (Ajaccio 15 novembre 1784 - Château de Villageois à Massy 24 juin 1860). Elevé au collège de Juilly, il entre dans la marine en 1800, fait plusieurs campagnes dont celle de Saint Domingue. En 1803, exerçant un commandement aux Antilles, il l'abandonne pour se retirer aux Etas-Unis où il épouse en 1803 Elisabeth Paterson, fille d'un riche négociant de Baltimore.

Ce mariage est déclaré nul par Napoléon 1er.

Joseph Bonaparte, frère aîné de Napoléon 1er (Corte 7 janvier 1768 - Florence 28 juillet 1844). Il est boursier au collège d'Autun et devient avocat en Corse en 1788. Joseph quitte l'île quand Paoli la soulève contre la France, épouse en 1794 à Marseille Julie Clary, fille d'un riche négociant. Il est, grâce à Napoléon, chargé de mission en Corse en 1796, devient ambassadeur à Parme en 1797 puis à Rome où, dans une émeute le général Duphot est tué à ses côtés.

Député aux Cinq-Cents, il démissionne, est nommé ministre plénipotentiaire, prend part aux négociations, signe les traités de Lunéville (1801) et d'Amiens (1802) ainsi que le concordat (1801). Premier prince du sang à la proclamation de l'Empire, il reçoit la dignité de Grand Electeur (18 mai 1804) puis il est successivement roi de Naples (1806-1808) et d'Espagne (1808-1813). Rentré en France lors de l'invasion, il prend le titre de lieutenant général de l'Empire et le commandement de la garde Nationale et des forces stationnées à Paris. Le 30 mars 1814, il abandonne la capitale pour suivre l'impératrice Marie louise à Blois.

Retiré à Prangins en Suisse, il rentre en France aux Cent-Jours (20 mars - 8 juillet 1815) et préside le Conseil des ministres pendant l'absence de l'Empereur. Il vit ensuite aux Etats-Unis sous le nom de comte de Survilliers (1815-1832 puis 1837-1839), en Angleterre (1832-1837 et 1839-1841) enfin à Florence.<br>Il laissera deux filles : Zénaïde et Charlotte.

Lucien Bonaparte, deuxième frère de Napoléon 1er (Ajaccio 21 mai 1775 - Viterbe 29 juin 1840). Il fait ses études à Autun, à Brienne et à Aix, revient en Corse en 17899 et y devient un des plus chaleureux partisans des idées révolutionnaires. sa brouille avec Paoli le force à se réfugier avec sa famille en Provence.

il épouse Christine Boyer en 1794 et représente le département du Liamone aux Cinq-Cents et prépare le coup d'Etat du 18 brumaire; il y joue comme président de cette assemblée un rôle décisif : c'est grâce à son intervention que son frère évite de justesse un échec. Nommé ministre de l'Intérieur en 1799, il est envoyé en disgrâce en 1800 comme ambassadeur à Madrid et réussit à rapprocher l'Espagne de la France.

Néanmoins, ses relations avec Napoléon se détériorent car il a épousé contre le gré de l'Empereur la veuve de l'agent de change Jouberthon, Alexandrine de Bieschamp et se retire à Rome en 1804. Capturé par les anglais en 1810 au moment où il veut se rendre aux Etats-Unis, il ne pourra revenir à Rome qu'en 1814 où il écrira ses mémoires.

Durant les Cent Jours, Lucien s'est réconcilié avec Napoléon.

De son mariage avec sa première femme, Christine Boyer sont nées deux filles : Charlotte et Christine; de son second mariage avec Alexandrine de Bieschamp, il eut neuf enfants.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.