compteur de site

Février 1808 : Napoléon visite l'infirmerie des Invalides


1 min lu

Les blessés étaient un souci permanent de Napoléon, bien qu’en réalité il fît assez peu pour soulager leur détresse. Percy, chirurgien en chef de la Grande Armée, inventeur des célèbres « Würsten » (saucisses) conçues pour évacuer le plus vite possible les blessés du champ de bataille, Larrey, chirurgien de la garde impériale, furent parmi les plus dévoués des médecins de l’armée. Encore très sommaires, les hôpitaux militaires étaient souvent installés dans des églises, et l’Hôtel des Invalides restait encore le seul bâtiment officiel destiné à accueillir les blessés. En février 1808, Napoléon vint, accompagné de médecins et de généraux, visiter le grand hôpital militaire créé par Louis XIV et que dirigeait alors Jean-François Coste (1741-1819), médecin aux armées, ancien maire de Versailles.

Suivi du maréchal Sérurier, gouverneur des Invalides, de Berthier et de Murat, de Duroc, grand maréchal du Palais, et de Larrey, Napoléon s’adresse à Coste qui soulève un blessé, tandis que des invalides décorés de la Légion d’honneur se pressent sur leur passage. Dans cette infirmerie où les soins sont dispensés par des religieuses, les blessés sont couchés dans des lits alignés dans une salle sobre et dépouillée. Sur les poutres, on lit « Salle Napoléon ».

Source : histoire-image.org

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.