compteur de site

Consulte de la République Cisalpine à Lyon du 11 au 26 janvier 1802


1 min lu

Au terme de la deuxième campagne d’Italie marquée par la victoire de Marengo le 14 juin 1800, les troupes française occupent en grande partie l’Italie qui se retrouve scindée en deux républiques sœurs, liguriennes (Gênes) et cisalpine (Milan).

En décembre 1801, le Premier consul décide de réunir les notables italiens de la République cisalpine à Lyon. Cette république créée après la première campagne d'Italie, comprend la Lombardie, Mantoue, Bergame, Brescia, Vérone, Crémone, Rovigo, le duché de Modène, Massa et Carrare et trois légations de Bologne, Ferrare et de la Romagne.

Cette assemblée comprenant les représentants de l’armée, membres du gouvernement, archevêques, évêques et curés délégués par leurs pairs, magistrats, universitaires…) choisis par Murat sont réunis afin de mettre en place une nouvelle organisation des pouvoirs. L'ordre du jour est imposé et des pressions s'exercent pour approuver en l'état ce que souhaite Napoléon.

La république reçoit une constitution très autoritaire, calquée sur celle de la France : le chef du pouvoir exécutif nomme les ministres, mais aussi les membres du Conseil législatif. Le 26 décembre 1801, Bonaparte lui attribue le nouveau nom de République italienne.

Nommés par les quatre cent dix-huit notables présents, trente conseillers sont chargés d’élire le président de la République cisalpine. Sur l’insistance de Talleyrand, les Trente proposent à contrecœur Bonaparte.

Le 25 janvier 1802, Napoléon Bonaparte est élu à la présidence de la république italienne. Cet évènement marque le changement de la constitution de l'Italie.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.