compteur de site

9 juillet 1807 : Adieux des deux Empereurs après la bataille de Tilsit


1 min lu

Le 7 juillet 1807, le tsar Alexandre 1er et l'empereur Napoléon 1er, les deux plus puissants souverains d'Europe continentale, signent un traité secret à Tilsit, une petite ville fortifiée de Prusse-orientale (on écrit aussi Tilsitt).

Avec ce traité et celui, public, qui sera signé deux jours plus tard, c'en est fini de la quatrième coalition européenne contre la France qui a vu la défaite de la Prusse à Iéna et celle de la Russie à Friedland. Les deux nouveaux alliés se promettent « paix et amitié ». Mieux que cela, ils s'engagent sur un partage du continent : à l'Empereur l'Occident, au tsar l'Orient et Constantinople. Mais ces engagements ne dureront guère.

Quelques jours plus tôt, le 25 juin, les deux souverains se sont rencontrés pour la première fois à proximité de là, sur un radeau au milieu du Niemen, à la frontière de l'empire russe.

Le tsar, battu à Austerlitz, Eylau et Friedland, souhaite gagner du temps dans la guerre contre l'usurpateur français. Il feint en conséquence de se réconcilier avec lui et il ne lui déplairait pas d'en tirer profit en étendant la domination de la Russie à Constantinople, capitale d'un empire ottoman décati.

De son côté, Napoléon croit possible d'en finir avec la résistance de l'Angleterre, maîtresse des mers depuis la bataille de Trafalgar, en associant la Russie au « Blocus continental » destiné à ruiner son économie.

Il s'agit d'interdire aux Européens de commercer avec les Anglais. Les Espagnols et les Portugais, très dépendants du commerce britannique, y rechignent mais Napoléon ne s'en inquiète pas et se dit qu'il saura les y contraindre le jour venu. Et pour rallier l'Europe du Nord au blocus, rien ne vaut le concours de la Russie...

On peut constater sur cette œuvre que les deux souverains se sont échangé leurs ordres respectifs : Napoléon Ier porte l'écharpe bleue de l'ordre de Saint-André tandis qu'Alexandre Ier arbore l'écharpe rouge de la Légion d'honneur.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.