compteur de site
1 min lu

Sans rompre ouvertement avec l’œuvre de la Révolution, Bonaparte, devenu Premier consul, voulut rétablir l’ordre en restaurant l’Etat, ce en quoi il répondait aux aspirations de l’opinion. La Constitution du 22 frimaire an VIII (13 décembre 1799), inspirée par Sieyès, marque donc un retour en arrière : si son vocabulaire est emprunté à la Rome antique (consuls, sénat, tribunat, etc.), elle emprunte à la tradition monarchique la conception d’un exécutif fort. Elle lui reprend aussi l’institution du Conseil d’Etat, avec ses conseillers et maîtres des requêtes, organe juridictionnel qui, héritier du Conseil du Roi, sera à la fois le grand conseil du gouvernement, placé à côté de l’exécutif et même du législatif pour éclairer et préparer les décisions, et le tribunal administratif suprême de la France.

Source : histoire-image.org

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.