compteur de site
1 min lu

Alfredo Kindelán Duany (Santiago de Cuba, 1879 - Madrid, 1962) était un ingénieur militaire, aérostier, aviateur, enseignant, essayiste, historien et mémorialiste espagnol.

Précurseur dans le domaine des dirigeables et pionnier de l’aviation, il cofonda la force aérienne espagnole, qu’il constitua — conformément à sa doctrine — en corps d’armée autonome et à visée nettement offensive.

Kindelán contribua dans les deux premières décennies du xxe siècle à créer et développer la première force aéronautique espagnole. En 1909, le ministère de la Guerre, s’étant avisé du potentiel de l’aviation comme arme de guerre, était parvenu à intéresser le gouvernement espagnol à un projet d’acquisition d’aéroplanes pour l’armée. Ainsi, en mars de la même année, Vives et Kindelán furent-ils missionnés pour étudier à Pau les caractéristiques de l’avion des frères Wright

En mars 1911, il participa, pour le compte de la Commission d’expérimentation (Comisión de Experiencias), aux travaux d’étude et d’expérimentation des trois premiers aéroplanes acquis par l’armée espagnole, et fut chargé dans le même temps de diriger l’aérodrome de Cuatro Vientos près de Madrid, où avait été établie, avec l’aide du colonel Vives, l’École d’aviation militaire, pour les besoins de laquelle furent recrutés deux professeurs français. À l’issue de 43 vols comme élève, totalisant cinq heures et trente minutes de vol réalisées à bord d’avions Henri Farman du 15 mars au 31 juillet 1911, le capitaine Kindelán fut déclaré apte comme pilote aviateur et affecté du numéro un de la première promotion, c’est-à-dire devenait le tout premier pilote de l’aviation militaire espagnole.

En 1926, Miguel Primo de Rivera le nomma directeur général de l’Aéronautique. 

Le 27 avril 1948, le général Kindelán, âgé de 70 ans, alla rejoindre la réserve active. En 1956, il visita la république d'Irlande, patrie de ses ancêtres, où il lui fut rendu hommage par l’attribution le 14 juillet, des mains du président Eamon de Valera, dans les locaux de l’université de Dublin, du titre de docteur honoris causa.

Kindelán fut en partie réhabilité dans ses dernières années, occupa son fauteuil à la Real Academia de la Historia et se vit décerner la Medalla Aérea, qu’il ne voulut accepter que moyennant l’approbation de Juan de Borbón. En 1961, Kindelán fut doté du titre nobiliaire de marquis de Kindelán.

Source : Wikipedia

Source : Alchtron.com

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.