compteur de site
2 min lu

William McKinley est né le 29 janvier 1843 à Niles, Ohio, et mort assassiné le 14 septembre 1901 à Buffalo, New York. Il est le 25ᵉ président des États-Unis, en fonction de 1897 à sa mort. McKinley commence la guerre de Sécession en tant que soldat et la termine avec le grade de major breveté.

Sous sa présidence, les États-Unis sont entrés en guerre contre l'Espagne en 1898 et ont ainsi acquis un empire mondial, qui comprenait Porto Rico , Guam et les Philippines.

Président installé le 4 mars 1897, McKinley convoqua aussitôt une session spéciale du Congrès pour réviser les droits de douane à la hausse. Le 24 juillet, il a promulgué la loi "Tarif Dingley" , le tarif protecteur le plus élevé de l'histoire américaine à cette époque. Pourtant, les questions internes ne passaient que dans un second plan dans la présidence McKinley. Émergeant de décennies d'isolationnisme dans les années 1890, les Américains avaient déjà montré des signes de volonté de jouer un rôle plus affirmé sur la scène mondiale. Sous McKinley, les États-Unis sont devenus un empire.

En mars 1898, McKinley a lancé un ultimatum à l'Espagne qui exigeait la fin de la brutalité infligée aux Cubains et le début des négociations menant à l'indépendance de l'île. L'Espagne a accepté la plupart des demandes de McKinley, mais a hésité à abandonner sa dernière grande colonie du Nouveau Monde. Le 20 avril, le Congrès a autorisé le président à utiliser la force armée pour garantir l'indépendance de Cuba et, cinq jours plus tard, il a adopté une déclaration de guerre officielle.

Dans la brève guerre hispano-américaine - «une splendide petite guerre», selon les mots du secrétaire d'État John Hay - les États-Unis ont facilement vaincu les forces espagnoles dans les Philippines , Cuba et Porto Rico . Le combat a commencé au début de mai et s'est terminé par un armistice à la mi-août. Le Traité de Paris , signé en décembre 1898 et ratifié par le Sénat en février 1899, céda Porto Rico, Guam et les Philippines aux États-Unis; Cuba est devenue indépendante.

En 1901, McKinley quitta Washington pour une tournée dans les États de l'Ouest, qui se terminera par un discours à l'Exposition panaméricaine de Buffalo, New York. Des foules enthousiastes tout au long du voyage ont témoigné de l'immense popularité de McKinley. Plus de 50000 admirateurs ont assisté à son discours à l'exposition.<br>Le lendemain, 6 septembre 1901, pendant que McKinley serrait la main d'une foule de sympathisants, Leon Czolgosz, un anarchiste, a tiré deux coups de feu dans la poitrine et l'abdomen du président. Transporté d'urgence dans un hôpital de Buffalo, McKinley a été soigné pendant une semaine avant de mourir tôt le matin du 14 septembre. Son vice-président lui succéda, l'homme que Mark Hanna surnommait avec mépris «ce putain de cow-boy», à savoir Theodore Roosevelt.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.