compteur de site

James A. Garfield, 20ème Président des Etats-Unis


1 min lu

James Abram Garfield, né le 19 novembre 1831, près d'Orange dans le comté de Cuyahoga, Ohio, et décédé le 19 septembre 1881, à Elberon [maintenant Long Branch], New Jersey, est le 20ème président des États-Unis, du 4 mars au 19 septembre 1881.

Il avait le deuxième mandat le plus court de l'histoire présidentielle américaine. Lorsqu'il a été abattu et frappé d'incapacité, de sérieuses questions constitutionnelles se sont posées quant à savoir qui devrait exercer correctement les fonctions de la présidence.

Après son élection, Garfield avait commencé à voir l'éducation comme le meilleur espoir d'améliorer la vie des Afro-Américains. Dans son discours inaugural, il a déclaré: "L'élévation de la race noire de l'esclavage aux pleins droits de citoyenneté est le changement politique le plus important que nous ayons connu depuis l'adoption de la Constitution de 1787. Aucun homme réfléchi ne peut manquer d'apprécier son effet bénéfique sur nos institutions et notre peuple.… Cela a libéré le maître aussi bien que l'esclave d'une relation qui leur faisait du tort et les affaiblissait tous les deux".

Le 2 juillet 1881, après seulement quatre mois au pouvoir, alors qu'il se rendait en vacances en famille en Nouvelle-Angleterre, Garfield a été abattu dans la gare de Washington par Charles J. Guiteau, avocat et membre du Parti Républicain éconduit par le Président. Le premier coup n'a fait qu'effleurer le bras de Garfield, mais la deuxième balle lui a transpercé le dos et s'est logé derrière son pancréas. (Dans une lettre datée de novembre 1880, Garfield avait écrit: "On ne peut pas plus se prémunir contre l'assassinat que la mort par la foudre et il n'est pas préférable de s'inquiéter non plus". Guiteau se rendit paisiblement à la police, annonçant calmement: "Je suis un assassin. Chester A. Arthur est maintenant président des États-Unis".

À une époque où la pratique de la médecine ignorait en grande partie le rôle joué par les germes dans la maladie, un défilé de médecins, à la fois sur le site de la fusillade et à l'hôpital, a cherché à extraire la balle, insouciant du besoin de stérilité et du danger de septicémie. La sagesse médicale de l'époque a dicté que la priorité absolue était le retrait de la balle, et une nouvelle invention d'Alexander Graham Bell , le détecteur de métaux, a même été apportée pour aider à la recherche. Il était donc normal que Garfield ait été atteint d'une infection qui a fini par lui coûter la vie.

Pendant 80 jours, le président est resté inapte et n'a accompli qu'un seul acte officiel: la signature d'un document d'extradition.

James Garfield est mort le 19 septembre 1881, mort attribuée officiellement à une crise cardiaque, une hémorragie massive et un empoisonnement lent du sang.

Quant à son meurtrier, il a été déclaré coupable et pendu le 30 juin 1882.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.