compteur de site

Franklin Pierce, 14ème Président des Etats-Unis


1 min lu

Franklin Pierce, né le 23 novembre 1804 à Hillsborough (New Hampshire) et mort le 8 octobre 1869 à Concord (New Hampshire), est un avocat et homme d'État américain, 14ᵉ président des États-Unis. Élu aux deux chambres du Congrès, il accéda à la présidence en 1852 alors que la question de l'esclavage déchirait le pays.

Franklin Pierce, 47 ans, était le plus jeune candidat à avoir été élu à cette fonction.

Il représentait le Parti démocrate, qui était enclin dans un souci d'harmonie et de prospérité commerciale à s'opposer à l'agitation anti-esclavagiste et généralement à apaiser l'opinion sudiste. Pierce a tenté de promouvoir l'unité en nommant dans son cabinet les opposants des deux côtés du débat sur l'esclavage. Il a également tenté de contourner les antagonismes féroces de la scène nationale en promouvant de manière ambitieuse et agressive l'extension des intérêts territoriaux et commerciaux des États-Unis à l'étranger.

Dans le but d'acheter l'île de Cuba à l'Espagne, il a ordonné à l'ambassadeur américain en Espagne, Pierre Soulé, d'essayer de sécuriser l'influence des financiers européens sur le gouvernement espagnol. La déclaration diplomatique qui en a résulté, le Manifeste d'Ostende (octobre 1854) a été interprétée par le public américain comme un appel à arracher Cuba à l'Espagne par la force si nécessaire. La polémique qui en a suivi a contraint l'administration à se dégager de sa responsabilité sur le document et à rappeler Soulé.

L'administration Pierce a également réorganisé le service diplomatique et consulaire et créé la Cour des Réclamations des États-Unis.

Principalement pour stimuler la migration vers le nord-ouest et pour faciliter la construction d'une route centrale vers le Pacifique, Pierce a signé le "Kansas-Nebraska Act" en 1854. Cette mesure, qui a ouvert deux nouveaux territoires à la colonisation, comprenait l'abrogation du "Missouri Compromis" de 1820 (par lequel l'esclavage dans les territoires était interdit au nord de la latitude 36 ° 30 ′) et prévoyait que le statut des territoires en tant que «libres» ou «esclaves» serait décidé par la souveraineté populaire. L'indignation suscitée par l'acte et la période de conflit violent qui en résulta dans le territoire du Kansas furent les principales causes de l'essor du Parti républicain au milieu des années 1850.

En raison de son incapacité à gérer la situation au Kansas, Pierce s'est vu refuser une nouvelle candidature par les démocrates, et il reste le seul président à être ainsi répudié par son parti. Après une longue tournée en Europe, il se retire à Concord.

Resté un gros buveur, Pierce a sombré dans l'alcoolisme, et est est mort en 1869 dans une totale indifférence.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.