compteur de site
2 min lu

Timbre Allemagne-Amérique de 1916 qui a été émis par Deutsche Versicherungsbank GmbH Berlin pour les sous-marins commerciaux de la Deutsche Ozean Reederei en 1916, lorsque l'Allemagne a renoué avec les États-Unis par le biais des sous-marins commerciaux "Deutschland" et "Bremen". Ces timbres ont été émis avec l'approbation du Reichspost. Les timbres combinaient l'affranchissement et le montant d'assurance en valeur faciale. Six niveaux de valeur différents ont été émis, dont la valeur la plus élevée, à savoir le timbre pour 50 marks, a été choisie comme modèle pour le réimpression en deux couleurs avec gaufrage combiné impression offset.

Le sous-marin Deutschland avait une capacité d'emport de 700 tonnes, en grande partie en dehors de sa coque de pression ; il pouvait naviguer à 15 nœuds en surface et à 7 nœuds en plongée. Son équipage de 29 hommes était commandé par Paul König, ancien capitaine de la Marchande.

Pour son premier voyage transatlantique qui commença le 23 juin 1916, il a emporté 163 tonnes de teintures chimiques recherchées, des médicaments et du courrier. Passant la Manche sans être détecté, il arrive à Baltimore le 8 juillet et reprit rapidement la mer avec 348 tonnes de caoutchouc, 341 tonnes de nickel et 93 tonnes d'étain ; il arriva à Bremerhaven le 25 août, après avoir parcouru 8 450 milles nautiques dont seulement 190 en plongée.

Le voyage dégagea un bénéfice de 17,5 millions de Reichsmarks, plus de quatre fois le prix de sa construction, surtout grâce à la vente de sa première cargaison. En retour, les produits rapportés couvrirent les besoins de l'industrie de guerre allemande pendant plusieurs mois.

Le sous-marin fut repris par la Kaiserliche Marine et converti en croiseur sous-marin nommé U-155 ; il coula un total de 43 navires pendant trois campagnes. Après la guerre, il fut pris par les Britanniques et rapporté comme trophée de guerre en décembre 1918. Démoli en 1921, son histoire se termina tragiquement avec la mort de cinq ouvriers, tués dans une explosion lors de la démolition.

Un second sous-marin de commerce, le Bremen, sister-ship du Deutschland, effectua son premier voyage en août 1916 sous le commandement de Karl Schwartzkopf, mais n'arriva jamais aux États-Unis : son sort véritable reste inconnu, même s'il est possible qu'il soit entré en collision avec le croiseur marchand britannique HMS Mantua au sud de l'Islande, une hypothèse formulée après la guerre. Il aurait aussi pu heurter une mine près des Orcades.

Courrier transporté par le sous-marin U27 de la 1ère escadre de sous-marins basée à Kiel, avec cachet spécial "125 ans de flotte prussienne"".

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.