compteur de site
1 min lu

"Le 1er octobre 1876, le palais de Fürstenberg du comte Gisbert Egon von Fürstenberg-Stammheim a été donné par voie d'achat au Reichs-Postfiskus impérial allemand à des fins postales."

Cette simple déclaration n'a pu être faite qu'après avoir obtenu l'approbation du maître de poste général du Reich allemand, le conseiller privé Dr. Stephan et du premier empereur allemand lui-même, le roi de Prusse, Wilhelm 1er. Après que l'approbation suprême de l'achat de la propriété du Comte Fürstenberg par le Général-Postmaster Stephan ait été reçue par télégraphe le 1er octobre 1876 et que le paiement de la première tranche d'achat ait pu être effectué immédiatement, après que la Chancellerie du Reich ait également donné sa bénédiction à l'achat de la maison par l'ordre suprême du Cabinet, la Poste en était devenue propriétaire.

Après quelques travaux de reconstruction, l'ouverture solennelle peut enfin avoir lieu le 3 décembre 1877. Au début du siècle, la ville de Bonn a connu un essor inimaginable. L'afflux de personnes désireuses de prendre leur retraite dans la ville-jardin et universitaire du Rhin ne cesse de croître, de sorte que le bâtiment de la poste ne suffit plus à assurer le traitement ordonné des opérations postales, télégraphiques et téléphoniques en pleine expansion, malgré toutes les extensions et transformations.

Il n'y avait donc pas d'autre solution que de remédier à la situation en achetant d'autres terrains et en reconstruisant entièrement le bâtiment principal. Les monuments historiques ont remis en états la façade rococo magnifiquement structurée, qui donne à la Münsterplatz son visage d'antan. Cependant, lorsque la démolition interne a commencé en 1909, la maison s'est rapidement retrouvée dépouillée des décorations de ses murs extérieurs. Il a été conclu que seul un réaménagement complet de l'intérieur permettrait d'adapter l'immeuble à son nouvel usage.

Une entrée principale centrale a changé la façade et lui a donné un aspect fonctionnel. Une trentaine d'années plus tard, en 1937-38, lorsque le palais a dû subir une autre reconstruction qui lui a donné son aspect actuel, l'entrée a été déplacée de nouveau sur le côté et a donné partiellement à l'avant son ancien visage et aussi son élégance.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.