compteur de site
2 min lu

Bloc feuillet à vignettes émis par le Club Européen Aero Philatelic à l'occasion de l'exposition de la poste aérienne à Stuttgart et de l'anniversaire "25 ans de poste aérienne de nuit". Reproduction des quatre timbres émis le 31 mars 1955 pour la réouverture des services aériens de la Lufthansa. Les timbres se distinguent des originaux par l'inscription "Faksimile 1986" sous l'image du timbre et au verso.

L’Allemagne est la nation dont le réseau aérien intérieur est le plus serré. Les puissances victorieuses en 1918 ayant volontairement limité son expansion aérienne mondiale, l’Allemagne s’est presque uniquement concentrée sur le développement intérieur de son réseau aérien (passagers et poste). Si elle jouit du réseau aérien le plus dense, elle est aussi la première nation d’Europe à organiser un réseau postal autonome. Comme dans le cas français, c’est la dépendance de la Reichpost vis-à-vis des lignes aériennes de passagers et des horaires établis pour ces derniers qui pousse la Poste allemande, en 1929, vers la création de ses propres lignes aériennes.

Précoce dans la création de lignes aériennes postales, la Reichpost l’était aussi dans l’exploitation puisqu’il s’agissait de liaisons nocturnes. Uniquement réservées à la Poste ces lignes étaient exploitées en régie par la Deutsche Lufthansa pour le compte de la Reichpost. Exploitées de façon périodique, en fonction du temps et par conséquent seulement à la belle saison, ces premières lignes « s’inscrivaient déjà dans une conception globale, qui fut méthodiquement développée au cours des années, en allongeant les périodes d’exploitation et en ouvrant de nouvelles dessertes».

En 1935, date à laquelle est crée le réseau aéropostal intérieur français, le réseau allemand était composé de cinq lignes quadrillant le territoire du nord au sud et d’est en ouest. A partir de 1937, le réseau aéropostal s’est considérablement développé. Il faut souligner qu’en France c’est également à cette date que le transport postal aérien métropolitain a pris une autre dimension en devenant, en raison de la suppression de la surtaxe aérienne, un moyen de transport de courrier ordinaire. Quoi qu’il en soit, en Allemagne cet élargissement du réseau aéropostal est indissociable  "d’une politique aéronautique qui répondait davantage à des préoccupations militaires qu’à des nécessités postales".

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.