compteur de site
1 min lu

La Jaguar Type D est une automobile de course produite par le constructeur automobile britannique Jaguar. Comme son nom l'indique, elle remplace la Jaguar Type C et précède la Jaguar Type E. Victorieuse aux 24 Heures du Mans en 1955, 1956 et 1957, la Jaguar Type D est une des vedettes de l'épreuve.

Pourtant, la naissance en 1954 de la Type D n'était pas nécessaire au constructeur étant donné que la Type C s'était d'ores et déjà particulièrement illustrée dans l'épreuve mancelle et lui avait apporté suffisamment de notoriété. Jaguar décide néanmoins de prolonger son engagement, probablement en raison de son statut à défendre dans l'épreuve ainsi que des intéressants problèmes sur les automobiles restant encore à résoudre, voire aussi tout simplement pour le plaisir.

La Type D sera déclinée en deux versions : « museau court » (short nose) et « museau long » (long nose). Le nez court courait au Mans en 1954, et après les essais en Avril Jaguar avait riveté la derive derrière l'appui-tête pour stabiliser la voiture sur la ligne droite. Egalement, le spot a été mis dans la carrosserie au lieu d'être dans la bouche. Les voitures vendues aux public ne portaient pas la derive. Le pare-brise était monoplace, uniquement pour le pilote, mais les règles de 24 Heures 1956 ont requis un pare-brise complet, plus deux portières au lieu d'une. 

Hawthorn a remporté l'épreuve en 1955 avec un pare-brise simple, Ecurie Ecosse en 1956 avec le short nose et pare-brise complet.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.