compteur de site
1 min lu

Après avoir fait campagne avec succès dans les classes mineures pendant de nombreuses années, Delage a construit la première voiture de Grand Prix de l'entreprise pour la saison 1913. 

Pour la saison 1923, la règlementation est modifiée avec une cylindrée limitée à 2 Litres. En 1925, afin d'éviter que les voitures de course n'atteignent littéralement la vitesse terminale, la limite de cylindrée est encore abaissée à 1,5 litre et un poids minimum de 600 kg est fixé.

Soulignant le sérieux de la campagne de Grand Prix de Delage, la société aligne trois 15 S8 pour chaque course. Malgré la complexité du moteur, les voitures de course sont assez fiables dès le départ. Lors des débuts de la nouvelle voiture au Grand Prix d'Espagne, les voitures terminent en deuxième, quatrième et sixième position parmi une forte concurrence de Bugatti et Talbot. Moins d'un mois plus tard, lors du Grand Prix de Grande-Bretagne à Brooklands (avec chicanes), la Delage 15 S8 remporte sa première grande victoire et cette fois, Delage peut continuer à faire courir sa machine gagnante. 

Au cours de l'hiver, diverses modifications mineures sont apportées aux quatre voitures construites afin de perfectionner le comportement et les performances de la voiture. Les changements les plus notables sont l'installation d'un seul compresseur monté à l'avant et le déplacement des échappements du côté droit au côté gauche du moteur. Bien que la puissance du moteur n'ait pas augmenté, la somme de ces changements a apporté encore plus de succès à Delage. Avec Robert Benoist qui remporte les cinq Grands Prix de 1927, la société remporte le très convoité championnat du monde des constructeurs.

La voiture avait un moteur 8 cylindres en ligne avec double arbre à cames et deux suralimentations, la puissance était de 165 ch à un régime relativement élevé de 6500 tr/min. Son grand homologue était la Bugatti Type 39.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.