compteur de site
1 min lu

L'as de course anglais Jim Clark avec sa voiture de formule Lotus Ford avec le numéro de départ 82 indiqué sur le timbre de Manama lors de la course de 500 milles à Indianapolis en 1965. Le pilote de Grand Prix, admiré pour son style de conduite élégant et fluide, a remporté 25 Grand Prix de Formule 1 entre 1962 et 1968. 

Jim Clark, certainement l'un des plus grands pilotes de l'histoire de la Formule 1, construisit en quelques années un palmarès important. Signant 25 victoires (ce qui fait de lui au moment de sa mort le recordman du nombre de succès en Formule 1) et 33 pole positions en seulement 72 participations en Grand Prix, il remporte deux titres de champion du monde en 1963 et 1965. Outre ses titres en Formule 1, il remporte les 500 miles d'Indianapolis en 1965. Pour ces deux titres, il obtient également le Grand Prix de l'Académie des sports la même année.

La saison 1968 est sa dernière. Il ne finit qu'une course, en Afrique du Sud, qu'il remporte après s'être élancé en pole position. C'est sa vingt-cinquième et dernière victoire, elle lui permet de battre le record de Fangio, qu'il aurait certainement porté beaucoup plus haut sans la tragédie d'Hockenheim.

Le 7 avril 1968, dans une course de Formule 2 sur le circuit d'Hockenheim, en Allemagne, sa Lotus quitte la route à la suite du déjantage d'un de ses pneus tubeless lors de la mise en appui dans une grande courbe, fait attribué à une probable crevaison lente. Il se tue dans l'accident. Lorsque les causes de cet accident sont déterminées, le règlement impose l'adoption par toutes les écuries de course de la fixation du talon du pneu sur la jante par des petites vis (appelées « gripsters »).

Jim Clark est considéré par les spécialistes et par des pilotes comme Fangio et Senna comme un des plus grands pilotes de tous les temps, qui aurait certainement obtenu un palmarès encore plus important, si, à l'instar du brésilien Ayrton Senna, la mort n'était venue interrompre sa trajectoire.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.