compteur de site
1 min lu

L'Angleterre n'avait pas encore eu le spectacle d'un aérostat portant des voyageurs. Le 14 septembre 1784, un Italien, Vincent Lunardi, fit à Londres le premier voyage aérien qui ait eu lieu au delà de la Manche, car personne en Angleterre n'avait osé se confier à un esquif aérien. 

L'aérostat fut porté à une place nommée Artillery ground et on le gonfla avec du gaz hydrogène pur obtenu par l'action de l'acide sulfurique sur le zinc. Il fallut un jour et une nuit pour le remplir. Ce ballon n'avait pas de soupape, il mesurait 10 mètres de diamètre et présentait la forme sphérique. Lunardi devait s'élever accompagné de deux personnes: le chevallier Biggin et une jeune Anglaise Mme Saga. Ils se placèrent en effet tous les trois dans la nacelle. 

Mais le gaz n'avait pas la force d'ascension suffisante pour enlever trois personnes et Lunardi dut partir seul.Il s'élanca au milieu des acclamations et des hourrahs de la multitude rassemblée sur la place, ayant pour tous compagnons de voyage, un pigeon, un chat et un chien. Il était muni d'une rame qui devait servir à la diriger, mais qui ne lui fut, comme on le devine, d'aucun secours. Il descendit au bout d'une heure et demie et laissa à terre le chat à moitié mort de froid; puis il remonta, pour aller descendre une heure après dans une prairie de la paroisse de Standon.

Source : traces-h.net

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.