compteur de site
1 min lu

Salomon August Andrée, né le 18 octobre 1854 à Gränna et mort en octobre 1897 sur l'île Blanche, dans l'archipel du Svalbard, est un ingénieur et aéronaute suédois. Il est décédé en effectuant une tentative de rejoindre le pôle Nord géographique en ballon à hydrogène.

L'expédition qui entraîna sa mort fut lancée en grande pompe le 11 juillet 1897 de l'île de Danskøya à l'extrémité nord-ouest de l'archipel de Svalbard, au-delà du cercle polaire arctique. L'ingénieur Knut Frænkel et le photographe Nils Strindberg étaient également de la partie. Les aventuriers avaient également emporté une grande quantité de vivres et d’instruments scientifiques. 

Après plusieurs messages optimistes envoyés par l'intermédiaire de carriers (un type de pigeon voyageur), tout contact avec l'expédition fut rompu pendant plus de trente ans.

En août 1930, des pêcheurs à la baleine norvégiens ont découvert la dépouille d'Andrée ainsi que ce qu'il restait de l'expédition sur Kvitøya (dont le nom signifie « l'île blanche »), à l'extrémité nord-est de l'archipel. Les journaux et les pellicules retrouvés sur place indiquent que le ballon s'est écrasé sur la banquise trois jours seulement après le décollage, et que les membres de l'expédition ont réussi à se frayer un chemin à travers la glace jusqu'à Kvitøya, échouant dans leur tentative de rejoindre l'archipel François-Joseph. 

Andrée, Frænkel et Strindberg ont réussi à survivre jusqu'en octobre, avant de périr.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.