compteur de site
2 min lu

Le McDonnell Douglas DC-10 est un avion tri-réacteur long-courrier du constructeur aéronautique américain McDonnell Douglas.

Le DC-10 est le successeur du long-courrier Douglas DC-8. Son 1er vol eut lieu de le 29 août 1970 avant sa mise en service par American Airlines le 5 août 1971. Sa production cessera en 1989 après 386 exemplaires ainsi que 60 KC-10, un modèle ravitailleur construit pour l'US Air Force. Il est remplacé en 1990 par le McDonnell Douglas MD-11.

La production commença à Long Beach (Californie, États-Unis), où le 1er vol fut effectué le 29 août 1970 par un DC-10-10. Le modèle reçut sa certification auprès de la Federal Aviation Administration le 29 juillet 1971, après 929 vols de test d'une durée totale de 1 500 heures réparties sur cinq avions. Le même jour, les deux premiers DC-10 furent livrés à leurs premiers clients : American Airlines et United Airlines.

Le 1er vol commercial fut une liaison entre Los Angeles et Chicago effectuée le 5 août 1971 par American Airlines, utilisant l'appareil N103AA, le 5e DC-10 construit. United Airlines inaugura ses vols commerciaux le 14 août 1971 entre San Francisco et Washington avec l'appareil N1802U4. Les DC-10 d'American Airlines avaient 206 sièges tandis que d'United Airlines en possédaient 222. Les livraisons se succèdairent rapidement auprès d'autres compagnies, et le DC-10 fut un appareil communément déployé sur les lignes intérieures aux États-Unis dans les années 70.

En septembre 1979, les DC-10 en service dans le monde avaient transporté 233 millions de passagers. À cette date, McDonnell Douglas avait reçu 346 commandes fermes pour le DC-10, mais la carrière commerciale du DC-10 ne se releva jamais de la catastrophe du vol 191 American Airlines, d'autant que la conjoncture sur le marché aérien se dégradait. En mai 1981, le programme avait totalisé 386 commandes, soit proche de son point de rentabilité fixé à 400 appareils. Néanmoins selon les analystes, McDonnell Douglas avait besoin de 15 commandes par an pour préserver la rentabilité du programme, alors que seulement 10 commandes furent signées en 1980, et 6 au total entre 1981 et 198211. Outre sa réputation, le DC-10 fut affecté par l'arrivée d'avions bi-réacteurs plus économiques, et la concurrence du Boeing 747, mieux adapté aux restrictions de créneaux aéroportuaires de l'époque, notamment pour les compagnies asiatiques. Les chaînes de production furent alors occupées principalement par la production des 60 KC-10 Extender commandés par l'United States Air Force depuis 1977.

Devant un nombre de commandes en déclin depuis plusieurs années, McDonnell Douglas annonca en août 1983 l'arrêt de la production du DC-1013. En 1986, McDonnell Douglas lança le programme MD-11 prévu pour succéder au DC-10 dont le dernier exemplaire sera livré en 1989 à Nigeria Airways. Les DC-10 furent retirés de la majorité des flottes au cours des années 1990 et 2000. Le dernier vol passager fut effectué le 20 février 2014 par Biman Bangladesh Airlines. Depuis cette date, il est encore utilisé dans ses variantes militaires, et par les compagnies aériennes cargo, comme FedEx Express, qui possède désormais la plus grande flotte civile en activité.

Source : Wikipedia

L'image du haut sur le timbre représente l'hélicoptère Sikorsky S 160.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.