compteur de site

L'avion Ford 4 AT Trimotor


2 min lu

Quand en 1922 l’ingénieur et homme d’affaire américain William B. Stout créa sa société il ne se doutait sans doute pas qu’il allait ainsi contribuer à l’histoire aéronautique. Connaissant les travaux en Allemagne durant la guerre de l’ingénieur Hugo Junkers et séduit par eux Stout voulait construire des avions de ligne entièrement en métal. Sa première production fut désigné 2-AT (pour Air Transport) Pullman. Il s’agissait en fait d’un élégant monomoteur pouvant accueillir entre huit et neuf passagers en plus du pilote.

Malheureusement si tout était brillant pour concevoir des avions sa gestion commerciale et son outil de fabrication laissaient à désirer. Et dès le mois d’août 1925 il dut se résoudre à revendre sa société à Henry Ford.

Le célèbre concepteur d’automobiles, qui avait révolutionné son domaine industriel avec sa fameuse Ford T daté de 1908, comptait bien sur l’aviation civile pour élargir son empire. Il confia les rênes de sa branche aéronautique à son fils Edsel Ford. Celui-ci n’était en rien un novice de l’aviation puisqu’il sponsorisait depuis plusieurs mois les activités aériennes de l’explorateur américain Richard E. Byrd. Surtout Edsel Ford était persuadé que l’avenir de l’aviation commerciale passait par des avions plus gros disposant de trois moteurs au lieu d’un seul.


Richard Byrd (1888-1957). Le premier vol au-dessus du pôle Sud a eu lieu les 28 et 29 novembre 1929, avec un Ford A 4 Trimotor. Le commandant était l'amiral Richard Byrd, l'avion était piloté par Bernd Balchen et Harold June, McKinley était photographe. Le vol aller-retour entre la base d'expédition "Little America" et l'Antarctique a duré 18 heures et 59 minutes.


Et le fruit de ses travaux ne mit pas longtemps à apparaître. Habile Hicks savait tout des volontés d’Edsel Ford en matière d’aviation civile. Aussi son nouvel avion désigné Ford 4-AT reprenait les grandes lignes du Fokker F VII/3m mais en y ajoutant de réelles innovations : une voilure droite à revêtement travaillant, un train d’atterrissage dotés d’amortisseurs à l’avant autant qu’au niveau de la roulette de queue, ou encore un poste de pilotage fermé surélevé par rapport à la cabine et largement vitré. L’assemblage du prototype ne prit que trois semaines et son premier vol intervint le 11 juin 1926.

La production du Trimotor est cependant anecdotique vis à vis des automobiles Ford construites généralement à des dizaines de milliers d’exemplaires. Le Trimotor mérite pourtant largement d’être, au même titre que la Capri, la Mustang, ou la Thunderbird, au panthéon de cet industriel. De nos jours plusieurs Ford 4-AT/5-AT Trimotor sont préservés dans des musées américains, certains sont même maintenus en état de vol.

Données techniques : Propulsé par trois moteurs radiaux à neuf cylindres Wright Whirlwind de 300 ch, envergure 22,56 mètres, longueur 15,19 mètres, vitesse de pointe 209 km/h.

Source : Avions légendaires

Avion de l'Amiral Byrd, qu'il a utilisé pour son vol polaire en 1929, Ford 4-AT tri-moteur, construit en 1926.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.