compteur de site
4 min lu

Otto Lilienthal, pionnier allemand de l'aviation, qui a effectué environ 2500 vols réussis en planeur entre 1893 et 1896, principalement avec des deltaplanes du type illustré. Il a bien résumé sa philosophie en ces termes : "Inventer une machine volante ne signifie rien, la construire, pas grand-chose, la faire voler, tout".

Dès les premiers vols des frères Montgolfier, l'aéronautique s'est orientée dans deux directions : les plus légers et les plus lourds que l'air. Cette dernière voie fut explorée avec beaucoup de rigueur par Otto Lilienthal, qui reste pour la plupart des vélivoles du monde le premier d'entre eux.

Ses recherches sur la forme des ailes lui permirent de démontrer scientifiquement les capacités de portance de l'extrados de l'aile, qu'il publia dans son ouvrage Der Vogelflug als Grundlage der Fliegekunst (Le vol de l'oiseau comme fondement de l'art du vol), paru en 1889 à Berlin.

En référence à ses travaux en aérodynamique, on appelle polaire de Lilienthal le tracé du coefficient de portance en fonction du coefficient de traînée, dans le système d'axes liés à la géométrie d'un profil ou à la direction du vol.

Il effectua entre 1891 et 1896 plus de deux mille vols planés attestés depuis une colline artificielle à proximité de Berlin. Il construisit 16 machines, à faible allongement, qui étaient plus proches des deltaplanes pendulaires de notre époque que du planeur de performance. La voilure des planeurs était réalisée à partir d'une structure en bois de saule entoilée de coton. La surface portante variait de 10 à 20 m2. En se lançant du haut d'une colline haute d'environ vingt mètres, il pouvait planer jusqu'à 300 mètres dans les meilleures conditions. 

Le 9 août 1896, Lilienthal se rend comme le week-end précédent sur la colline de Stölln appelee « Gollenberg » . La journée est ensoleillée et la température agréable (environ 20 °C). Les premiers vols sont une réussite, des distances de 250 mètres étant parcourues sans problème. Au cours du quatrième vol, le planeur subit une perte de sustentation. Lilienthal essaye de rétablir la portance en balançant son corps vers l’arrière, mais la manœuvre échoue et il chute d'une hauteur d'environ 15 mètres, sans avoir quitté le planeur.

Paul Beylich, mécanicien de Lilienthal, le transporte en calèche à Stölln, où il est examiné par un médecin. Lilienthal souffre d’une fracture de la troisième vertèbre cervicale et tombe rapidement inconscient. Plus tard dans la journée, Lilienthal est transporté dans un train de marchandises vers la gare de Lehrter actuelle Gare centrale de Berlin et arrive le lendemain matin à la clinique d'Ernst von Bergmann, un des chirurgiens les plus fameux d’Europe à l'époque. Lilienthal y meurt quelques heures plus tard (environ 36 heures après l'accident) et ses derniers mots à son frère Gustav seront : « Il fallait bien que l’on fasse des sacrifices. »

Otto Lilienthal est enterré au cimetière public Lankwitz de Berlin.

Source : Wikipedia

Deltaplane d'Otto Lilienthal, derrière lequel se trouve un portrait du génie Léonard de Vinci ainsi que sa construction d'hélicoptère "Helix" (grec = vis) opteron (= aile). À gauche, une image du bateau volant de Francesco Lana datant de 1670.


Carte du musée allemand du vol à voile sur la Wasserkuppe, le verso de la carte (voir ci-dessous) montre le décollage de la seule réplique en état de vol du biplan de Lilienthal. La carte est affranchie avec le timbre spécial à 40+20 pf. de la série jeunesse, avec la représentation du planeur de Lilienthal. L'oblitération a été effectuée avec le cachet de la poste "FULDA 1/ Wasserkuppe/ Berg der Segelflieger / Abbildung des Segelfliegerdenkmals und eines Segelflugges". 

Sur ordre du Musée allemand du vol à voile, la carte a été transportée avant son dépôt à la poste par le troisième plus ancien planeur encore en vol, de type "Kranich III".Ce planeur a été conçu par Hans Jacobs et le premier vol a été effectué par la pilote d'essai, la capitaine de vol Hanna Reitsch, le 1er mai 1952.

Le Kranich III de l'association du musée est immatriculé D-7002 - année de construction 1952, envergure 18,30 mètres, poids en vol 520 kg, vitesse maximale 180 km/h.

Les cartes ont reçu un cachet bleu de confirmation du Musée allemand du vol à voile :  "1978 / Avant la livraison postale, transporté par planeur de Wasserkuppe à Fulda / 23 km By Sailplane". En outre, le cachet bleu de la Wasserkuppe avec deux oiseaux stylisés comme symbole du vol à voile. Un cachet rouge sur la carte indique qu'il s'agit du vol à voile à la mémoire d'Otto Lilienthal. La carte porte la signature originale de Hanna Reitsch (née le 29 mars 1912 à Hirschberg), aviatrice allemande.

Hanna Reitsch a établi de nombreuses meilleures performances mondiales en vol à voile et à moteur et est devenue la première femme commandant de bord en 1937. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle a été pilote d'essai dans la Luftwaffe. Hanna Reitsch est considérée comme une pionnière du vol en hélicoptère. En 1938, elle a présenté l'hélicoptère FW-61 au grand public dans la Deutschlandhalle de Berlin, qui était pleine à craquer.



Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.