compteur de site

Alphonse d'Orléans, aviateur militaire de renom


1 min lu

Alphonse Marie François Antoine Diego d'Orléans (en espagnol : Alfonso de Orleans y Borbón), infant d'Espagne et cinquième duc de Galliera, est né à Madrid, le 12 décembre 1886, et est décédé à Sanlúcar de Barrameda, dans la province de Cadix, le 6 août 1975. C’est un membre de la maison d'Orléans et de la famille royale espagnole et un aviateur militaire de renom.

À Pau et au Mans, le prince assiste ainsi aux vols des frères Wright et à ceux d'autres pionniers de l'aviation. Fasciné par leurs exploits, Alphonse d'Orléans décide bientôt d'apprendre à piloter.

En 1910, le prince intègre l'école des frères Voisin, dirigée par Hubert Latham, à Mourmelon, en Champagne. Là, il apprend à piloter sur un monoplan Antoinette et obtient son brevet d'aviateur le 23 octobre 1910.

En 1911, il est nommé lieutenant d'infanterie à Melilla, dans le Maroc espagnol. Cependant, l'aviation manque à l'infant. Il demande donc à intégrer la toute nouvelle École de Pilotes Militaires de Cuatro Vientos, ce qu'il obtient le 16 décembre 1912. Un an après, le prince devient à son tour professeur pour l'Armée de l'Air espagnole.

En 1925, Alphonse d’Orléans reçoit le commandement de l’escadrille Fokker, qui participe au débarquement d'Al Hoceima, lors de la guerre du Rif. Après la campagne, l'infant devient directeur de l’École de Tir et de Bombardement de Los Alcázares puis chef de l’École Tactique et inspecteur des Troupes espagnoles.

Le 5 avril 1945, Alphonse d’Orléans renonce cependant à ses fonctions pour appuyer le Manifeste de Lausanne, dans lequel Jean de Bourbon, comte de Barcelone et prétendant au trône d'Espagne, réclame la restauration de la monarchie. Cette décision met fin à la carrière militaire du duc de Galliera, mais celui-ci continue toutefois à piloter. Il totalise ainsi plus de 6 000 heures de vol jusqu'à sa mort.

Alphonse d'Orléans meurt d'une crise cardiaque le 6 août 1975, neuf ans après sa femme, la princesse Béatrice, et peu de temps avant l'accession au trône de son petit-cousin le roi Juan-Carlos Ier d'Espagne.

Depuis 1989, une fondation espagnole dédiée à la conservation des avions historiques porte le nom du prince : c’est la Fundación Infante de Orleáns.

Source : Wikipedia

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.