compteur de site
1 min lu

Willem Kal, né le 3 novembre 1619 à Rotterdam et mort le 31 juillet 1693 à Amsterdam, a peint des tableaux où l'on dénote les influences flamandes, se composant d'articles de luxe tels qu'argenterie, porcelaine chinoise, tapis d'orient, verres précieux et denrées exotiques. Ils ne semblent pas avoir de portée symbolique, mais devaient à l'époque évoquer la richesse de la république hollandaise, la puissance de sa flotte et l'efficacité de son réseau marchand. Ces objets, dans les œuvres de sa maturité, sont disposés avec sobriété, contrastant avec l'exubérance des natures mortes flamandes. Sa peinture, une pâte nourrie, appliquée généreusement, modèle ces formes larges et parvient à rendre la sensation provoquée par les différentes textures. La qualité de ses œuvres le fait comparer à Johannes Vermeer (1632-1675) pour le velouté des rendus de matière.

Le 30 juillet 1693, Kalf participe à une vente aux enchères de tableaux au Heeren Logement avant de rendre visite à son ami le graveur et marchand d'art Jan Pietersz Zomer ; ce dernier raconte au biographie Arnold Houbraken que sur le chemin du retour, Kalf est tombé la tête en avant, s'est couché en se sentant très mal, et est mort le lendemain.

Source : Wikipedia.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.