compteur de site

Wesley Clark, général des Forces armées des Etats-Unis


1 min lu

Wesley Kanne Clark est né le 23 décembre 1944 à Chicago. C'est un homme politique et ancien général des Forces armées des États-Unis.

La carrière militaire de Wesley Clark débuta le 2 juillet 1962 lorsqu'il entra à l'académie militaire de West Point dans l'État de New York. Il affirma plus tard que l'idée qu'il avait de l'armée avait été grandement influencée par le discours de Douglas MacArthur de 1962, Duty, honor, country prononcé à l'académie militaire quelques mois seulement avant l'arrivée de Clark. Celui-ci put l'écouter à la rentrée, car l'enregistrement fut diffusé à tous les nouveaux arrivants.

Wesley Clark fut muté à la 1re division d'infanterie et s'envola pour le Viêt Nam le 21 mai 1969 après l'engagement des États-Unis dans la guerre. Il y travailla en tant qu'officier de bureau, collectant des informations et aidant à l'élaboration de la stratégie américaine. Il reçut pour cela la Bronze Star.

En 1975, Clark fut désigné White House Fellow au Bureau de la gestion et du budget, poste de conseiller spécial auprès de son directeur, James Thomas Lynn. Il fut l'un des quatorze candidats sélectionnés parmi 2 3076. Lynn lui donna également une mission de six semaines au cours de laquelle il assista John Marsh, alors conseiller du président. C'est durant cette période qu'il fut approché pour aider à l'élaboration d'un mémorial consacré aux vétérans de la guerre du Viêt Nam.

Clark obtint le commandement de la 1re division de cavalerie à Fort Hood au Texas, qui assura alors trois déploiements au Koweït, dans le cadre de missions de maintien de la paix. Certaines critiques, libérales (CounterPunch notamment) comme conservatrices (FrontPageMaker), ont affirmé que Clark avait été impliqué à un certain degré dans le Siège de Waco, où 74 membres de la secte protestante des Davidiens, dont le leader David Koresh, furent tués. Le rapport d'évaluation fait à propos du commandement de Clark à cette période le qualifia d'«un des meilleurs officiers de l'Armée». Clark obtint pour cela la Distinguished Service Medal, et fut promu lieutenant-général avant sa mutation, en avril 1994. Il fut ensuite nommé Director, Strategic Plans and Policy au Joint Chiefs of Staff jusqu'en juin 1996.

Clark fut désigné comme un candidat potentiel à l'élection présidentielle américaine de 2008 et était, selon des sondages réalisés sur Internet, considéré comme l'un des meilleurs candidats démocrates. Il annonça cependant son soutien officiel à Hillary Clinton, puis fit campagne pour elle dans l'Iowa, le New Hampshire, le Nevada et l'Ohio ainsi que dans des clips télévisuels. Il apporta ensuite son soutien à Barack Obama lorsque celui-ci remporta la nomination démocrate. Il fut alors considéré comme vice-président potentiel pour le ticket présidentiel d'Obama, bien qu'il ait soutenu la candidature du gouverneur du Kansas, Kathleen Sebelius, pour le poste, la présentant comme «le prochain vice-président des États-Unis » à une collecte de fonds au Texas en juin 2008.

Finalement, c'est Joe Biden qui fut choisi par Obama pour occuper le poste.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.