compteur de site
1 min lu

Albert Jackson, facteur est né vers 1857-1858 dans le Delaware et mort le 14 janvier 1918 à Toronto, en Ontario au Canada.<br>Albert Jackson a été le premier facteur noir du Canada. Il est né esclave aux États-Unis, mais n'a heureusement pas vécu la vente comme esclaves de ses deux frères James et Richard, évènement traumatisant qui a causé la mort de son père.

Après avoir appris que d’autres de ses enfants pouvaient être vendus, Ann Maria, sa mère, &nbsp;s’évade de son esclavage dans le Delaware avec sept d’entre eux. Ils arrivent d’abord à Philadelphie, où ils sont aidés par William Still, un Afro-Américain abolitionniste qui assure le fonctionnement d’une station du Chemin de fer clandestin.

Ses études terminées, Albert Jackson postule un emploi de facteur, un poste accordé par le gouvernement. À l’époque, la plupart des hommes noirs de Toronto sont travailleurs dans le secteur agricole ou dans l’industrie des services, n’ayant pas beaucoup d’autres possibilités.

Le 12 mai 1882, Albert Jackson a été embauché comme facteur à Toronto, mais ses collègues ont refusé de l'admettre comme collègue de travail. Son chef l'affecte alors à un poste subalterne, celui de portier. Tandis que l’affaire défrayait les manchettes des journaux, la communauté noire de la ville de Toronto s’est organisée pour le soutenir, faisant appel au premier ministre sir John A. Macdonald pour qu’il retrouve son véritable emploi.

Albert Jackson a récupéré son poste quelques jours plus tard. Il a été facteur pendant presque 36 ans, de 1882 jusqu'en 1918, distribuant le courrier dans le quartier de Harbord Village à Toronto.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.