compteur de site
1 min lu

Le timbre-poste spécial émis en 1972 d'une valeur faciale de 100 francs représente une locomotive diesel française de type 3600 Cv, telle qu'utilisée à Madagascar.

Vieille voiture de transport de personnes avec rideaux et bancs en bois, destiné aux agences de voyage.

Locomotive n ° 24 du chemin de fer malgache avec des roues B-D-2 et deux moteurs l'année 1925.

Autorail Micheline". En 1932, fut mise en service la « micheline 24 places », baptisée type 11, dont onze exemplaires furent fabriqués. Très similaire à un véhicule routier, elle était composée d'un tracteur à trois essieux (essieu moteur central) et d'une semi-remorque équipée d'un bogie à deux essieux à l'arrière. La caisse de la remorque était à ossature en aluminium revêtue de contreplaqué. Comme elles n'avaient qu'un poste de conduite à l'avant, il était nécessaire de les retourner en fin de parcours. Les premières furent mises en service par la compagnie des chemins de fer de l'Est le 21 mars 1932 sur la ligne Charleville-Givet. Ces autorails furent retirés de la circulation en 1939.

Chariot à moteur ou chariot à rails "Moto Lorry".

"Locomotive Garatt" pour les voies de montagne à Madagascar.

Une locomotive Garratt est une locomotive à vapeur articulée dont la structure spécifique fut inventée en 1907 par Herbert William Garratt, ingénieur ferroviaire britannique.

La locomotive se compose d'un châssis central, portant le corps cylindrique et l'abri, articulé sur deux trucks comportant chacun un mécanisme complet de moteur à vapeur (cylindres et distribution) et équipé d'essieux moteurs et porteurs. Ces trucks font en général office de tender.

L'origine de ces locomotives est la traction de trains lourds sur des voies étroites et sinueuses. L'architecture permet une répartition de l'effort sur un grand nombre d'essieux tout en permettant l'inscription en courbe.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.