compteur de site
1 min lu

Peugeot modèle Vis-à-Vis, construit en 1894, équipé d'un moteur 2 cylindres fabriqué par l'allemand Gottlieb Daimler, capacité 1018 ccm, vitesse 30 km/h. En face, une voiture moderne de la marque Peugeot, à savoir le type 404, un éternel favori dans les années 60. Le véhicule était très populaire en raison de sa robustesse et de sa fiabilité.

Lorsqu'en 1955, la firme de Sochaux présente la 403, peu de temps après, Citroën lance la DS. La modernité de cette dernière amène le directoire de Peugeot à réagir rapidement, contrairement aux habitudes du constructeur jusque là. Dès la fin de l'année 1955, la décision de lancer en urgence l'étude de la remplaçante de la 403 est prise : la future 404.

Une motorisation V8 et une suspension hydraulique est envisagée mais très vite abandonnée, notamment pour des raisons de brevet et de complexité technique. En pleine crise de Suez, Peugeot parie malgré tout sur une berline familiale. Sa ligne sera traditionnelle mais d'aspect moderne. Satisfaite de sa première collaboration avec le carrossier italien Pininfarina qui avait dessiné la 403, la direction de Peugeot lui confie l'étude de la 404 mais avec comme contrainte un temps d'étude réduit. Pininfarina propose une étude réalisée pour Fiat (qui donnera la Fiat 1800/2100 et la SEAT 1400-C) et pour la BMC britannique (Austin A99 Westminster, Morris Oxford Farina). Après quelques retouches de style pour éviter que ces trois constructeurs ne commercialisent une voiture à carrosserie trop semblable, celle de la 404 est conçue en à peine 3 mois. La production de la Peugeot 404 est lancée le 10 mai 1960.

Hormis un surprenant rouge tango, couleur de lancement, les premiers modèles se reconnaissent à des entourages de vitres chromés et à des jantes peintes à l'unisson de la carrosserie. Comme d'autres autos de cette période, les butoirs de pare-chocs inox se garniront par la suite de caoutchouc. La trappe à essence est astucieusement dissimulée derrière la plaque de police arrière. L'équipement diffère selon mode et variantes : les premières commerciales se passent de lave-glace tandis que les derniers cabriolets reçoivent sellerie cuir, projecteurs additionnels.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.