compteur de site
1 min lu

Les automobiles Perpère-Darracq S.A. sont créées en 1897 à Suresnes par Raoul Perpère et Alexandre Darracq. L’appellation devient Talbot-Darracq en 1920 puis Talbot à partir de 1922.

Après avoir fabriqué des bicyclettes sous la marque Gladiator, le financier français Alexandre Darracq se tourne vers la construction automobile.

Lui et Raoul Perpère fondent une marque à leurs noms en 1897, les automobiles Perpère-Darracq, à Suresnes. En effet, au tournant du XXe siècle, dans un contexte d'industrialisation, de nombreuses usines sont érigées le long des berges de la Seine de la banlieue ouest-parisienne, jouant de la proximité avec la capitale et d'aménités géographiques particulières (transport par voie fluviale).

En 1901, Perpère-Darracq présentent une automobile entièrement conçue et construite par son entreprise, un runabout qui, grâce à l'utilisation de tôle d'acier emboutie, peut être vendue à un prix compétitif : la « Darracq 6,5 HP » (HorsePower).

En 1903, l'entreprise acquiert la licence de fabrication du moteur « Léon Bollée 5 Ch » avec changement de vitesses à colonne, qui équipera toutes les automobiles de la société jusqu'à fin 1910.

Dès 1904, la société Perpère-Darracq produit 10 % de la production automobile française et, en 1910, elle devient la troisième productrice nationale après Renault et Peugeot.

En 1906, une filiale est créée à Naples (Italie), sous le nom de Società Italiana Automobili Darracq et ce afin de contourner les droits de douanes.

L'entreprise remporte la première course organisée à Cuba, en 1903. Darracq fut la première marque automobile à développer un système de pièces de rechange pour ses voitures. Celle-ci n'avait pas la précision de fabrication d'aujourd'hui et il était souvent nécessaire d'utiliser un marteau. D'où le terme darracq pour le désigner.

Source : Wikipedia

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.