compteur de site

L'automobile Bugatti Royale ou Bugatti Type 41


2 min lu

Le timbre montre l'Italo-français Ettore Bugatti - probablement le plus grand génie de l'art automobile - avec son modèle Bugatti "Royale", si l'on en croit les récentes ventes aux enchères, la voiture la plus chère de tous les temps.

La Bugatti Type 41 ou Bugatti Royale est une voiture limousine sportive de prestige du constructeur automobile Bugatti, construite entre 1926 et 1933 en sept exemplaires par Ettore Bugatti et son fils Jean Bugatti (le premier modèle prototype longtemps disparu et reconstruit d'origine est achevé en 2017, un modèle est assemblé par les frères Schlumpf dans les années 1960 à partir de pièces détachées d'origines, et une réplique exacte existe en Allemagne). 

Elle est considérée comme une des voitures de collection les plus exceptionnelles et chères de l'histoire de l'automobile, de par son histoire, sa rareté, et de par ses caractéristiques exceptionnelles pour son temps.

Avec cette Bugatti Royale, Ettore Bugatti va au bout de ses rêves de luxe d'élite en appliquant son célèbre adage personnel « Rien n'est trop beau, rien n'est trop cher », pour sa richissime clientèle d'élite internationale. Il conçoit personnellement dans son usine Bugatti de Molsheim, la voiture la plus ambitieuse, hors norme, exceptionnelle, monumentale, dominante, la plus grande, la plus belle, la plus luxueuse, la plus prestigieuse, la plus puissante, la plus performante, la plus fiable, et la plus chère de son temps, qu'il destine aux monarques, chefs d'États, et magnats d'industrie les plus riches de la planète avec ses 6,4 m de long et trois tonnes, elle offre des performances exceptionnelles comparables à celles des voitures de course les plus abouties de l'époque (vitesse des Bugatti Type 35). 

Très silencieux, le moteur, avec trois soupapes par cylindre, 350 kg à sec, double allumage, arbre à cames en tête et une cylindrée exceptionnelle de 12,7 L, consomme jusqu'à 60 litres aux 100 km, et permet probablement plus de 200 km/h de vitesse de pointe. Ce moteur serait inspiré et décliné de la série de moteurs d'avion Bugatti et Breguet-Bugatti King-Bugatti U-16 (16 cylindres en U de 24 Litres de cylindrée, pour 410 ch, 2 x 8 cylindres en ligne couplés en U) des années 1910 et de la Première Guerre mondiale et des moteurs 8 cylindres en ligne de Bugatti Type 35.

Source partielle : Wikipedia.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.