compteur de site

L'automobile Porsche 356 B


1 min lu

Avec l'année-modèle 1960, la 356 A a été remplacée par la 356 B (T5) entièrement repensée. Sa puissance s'étendait de 60 ch pour la 356 B 1600 à 140 ch pour la 356 B 2000 GS-GT Carrera 2.

La série B se distinguait de sa devancière d'un point de vue visuel, entre autres, par son pare-chocs avant au positionnement plus élevé d'env. dix centimètres équipé de butoirs de pare-chocs élargis, ainsi que par les phares également positionnés plus haut. Les grilles de l'avertisseur situées à côté des clignotants avant pointés vers l'extérieur étaient plus plates et avaient deux lamelles chromées. En outre, la poignée du capot avant s'élargissait vers le bas. 

Les deux lampes d'éclairage de la plaque d'immatriculation avaient été intégrées au pare-chocs arrière positionné plus haut, les feux de recul étaient montés sous le pare-chocs.Avec l'année-modèle 1962 (T6), la 356 B fut dotée d'un capot avant s'élargissant nettement vers le bas, ainsi que d'une trappe de réservoir située dans l'aile avant droite. Deux grilles d'entrée d'air verticales étaient intégrées dans le capot avant agrandi.Toutes les générations de 356 étaient également disponibles dans une version « ouverte » (Cabriolet, Speedster ou Roadster).

Les variantes particulièrement sportives ont reçu, à partir du type 365 A, la désignation supplémentaire de « Carrera » et étaient propulsées par un moteur Fuhrmann.Le groupe motopropulseur portant le nom de son constructeur Ernst Fuhrmann se distinguait par les quatre arbres à cames en tête avec distribution par arbre de renvoi. En outre, ce moteur disposait d'un double allumage grâce à deux allumeurs séparés.

Source : porsche.com


Le timbre montre la dernière version, la 356 C Carrera, mais comme cabriolet avec environ 130 ch.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.