compteur de site
1 min lu

Initialement, les premiers châssis d’AC Ace que Shelby reçoit aux Etats-Unis devaient être équipés d’un moteur 3.6 (221 ci) mais c’est finalement un small block V8 Chevrolet de 4.3 (260 ci) développant 260 ch qui équipe la première Cobra MkI. Alors nommée AC Cobra 260 (référence à la cylindrée et non à la puissance), ce tout premier modèle ne sera fabriqué qu’à 75 exemplaires. Shelby obtient ensuite de Ford son V8 4.7 (289 ci) de nouvelle génération, d’une puissance légèrement supérieure au 4.3 Chevrolet, avec 271 ch. La seconde mouture de la Cobra MkI prend alors logiquement le patronyme d’AC Cobra 289.

Si la puissance de la Cobra 289 n’impressionne pas sur le papier, il faut cependant imaginer qu’elle sert à propulser un petit roadster pesant à peine 920 kg de série, par le biais d’une virile boîte de vitesse manuelle à 4 rapports. Les modèles de compétitions dotés d’un poids similaire développent quant à eux jusqu’à 380 ch avec ce même bloc moteur. C’est le début des remarquables performances sur piste des modèles Shelby, un nom qui évoque, encore aujourd’hui, le sport automobile dans son plus noble sens, aux travers de séries limitées chez Ford notamment. L’AC Cobra 289 sera produite à 51 exemplaires avant que la nouvelle Cobra 289 MkII n’entre en production en 1963, en intégrant des améliorations techniques notables (528 exemplaires). La monstrueuse Cobra 427 (MkIII à V8 7.0) est déjà dans les cartons à cette époque et sort en 1964, avec un châssis profondément revu pour supporter des puissances allant jusqu’à 500 ch en compétition.

L’AC Cobra est l’un de véhicules les plus copiés de l’histoire : une quantité de kit cars incalculable se trouve sur le marché, avec plus ou moins de réussite dans leur réalisation. C’est donc une auto très recherchée en version d’origine. Une authentique Cobra 289 de 1964 récemment proposée par RM Sotheby’s et remarquablement restaurée, était pas exemple estimée entre 900.000 et 1 million d’euros.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.